Domaine du CLOS DES FÉES, "De battre mon cœur s'est arrêté" 2016

75cl Rouge Roussillon AOC Côtes du Roussillon Villages

Domaine du CLOS DES FÉES, "De battre mon cœur s'est arrêté" 2016
22,00 €
Domaine du CLOS DES FÉES, "De battre mon cœur s'est arrêté" 2016

La note by Christian Walter

93/100

Le Clos des Fées, et oui, elle est bien présente la ''fée vigneronne'' . Que dire de plus ? Une sélection de vins notés 90/100 - 93/100 - 95/100 - 97/100 par le prestigieux guide Parker. Si vous aimez les vins classiques, choisissez ''Les Sorcières'' ou le fameux ''Le Clos des Fées''. Si vous préférez un style plus ''anticonformiste'', essayez ''De battre mon cœur s'est arrêté'' pur syrah, ou ''Un faune avec son fifre'' au style bordelais, assemblage de cabernet-franc et merlot, ou encore "Images Dérisoires" majoritairement tempranillo, et le petit dernier 100% pinot noir "Aimer, Rêver, Prier, Se Taire"...

Domaine LE CLOS DES FÉES

Perdu dans un désert de garrigues, entouré de murets de pierres sèches, le Clos des Fées ressemble à une image de carte postale. Ici, les vignes ont été plantées à la pioche, au milieu des effleurements de roche mère, dans de petites poches d’argile pure, en zigzaguant au milieu d’imposants chênes verts. Les pierres ont été sorties des vignes, une à une, à la main ou au cheval, puis patiemment et savamment empilées par des générations de vignerons, durs à la tache et peu avares de leur temps.

Des vignes aux bras torturés, les anciens du village affirment que du plus loin qu’ils se souviennent, ils les ont toujours connues «vieilles». Au loin, les falaises bleues de Vingrau, presque verticales, sont là depuis bien plus longtemps, fouettées presque en permanence par la Tramontane. Au pied des Pyrénées, toute proche, la Méditerranée scintille. Si les fées, au Solstice, se réunissent encore et dansent, c’est ici qu’elles le font dans ce lieu singulier, différent, mystérieux.

''Sans vraiment réfléchir, guidé par mon instinct, c’est ici que j'ai choisi de vivre jusqu’au bout ma passion du vin. Tour à tour jeune sommelier, restaurateur, écrivain des choses du vin et du bien vivre, il m’a semblé clair, à une époque charnière de ma vie, qu’il me fallait entrer dans le «faire» pour enfin connaître, à défaut de comprendre, toutes les étapes qui font qu’un morceau de bois sombre donne naissance, des années plus tard, à un nectar qu’il est impossible d’oublier''. (Hervé Bizeul)

Le vin

Vin sombre, presque noir, impénétrable. Nez typé syrah, vif, sur la gelée de groseille, les épices, la réglisse bâton. Bouche concentrée, explosant de fruits frais, énergie incroyable d'un vin jeune. Tanins fermes et soyeux, finale donnant envie d'en reprendre, étonnamment ''graphitée'' venant résolument du terroir, variable en intensité selon les années.

Toujours aussi typé par son terroir granitique, avec un grand nez floral, ouvert malgré la mise récente. Frais, énergique, salin, avec un grain de tanin aiguisé et vibrant, tout en longueur. (Bettane & Desseauve millésime 2015)

Pure Syrah. Coteau d'arènes granitiques, à 600 m d'altitude, orienté sud, sud-est, sur la commune de Lesquerde. Terroir unique, très minéralisés, quartz, micas, feldspaths, tous altérés. pH bas, sols pauvres en apparence, très drainants, pourtant étonnamment fertiles. Enracinement aisé, permettant une bonne mobilisation des ressources en eau. Parcelle d'environ 3 hectares, vignes d'une trentaine d'années, en gobelets, reprises en 2007 et remises sur échalas individuels de 2,10 m. Taille sévère. Travail en vert classique : ébourgeonnage, entre-cœurs, effeuillages modérés. Parcelle tardive. Recherche d'une maturité technologique plutôt que phénolique afin de préserver la tonalité « fruit frais » et enrichir la palette aromatique. Fermentation rapide avec remontages fréquents. Aération maximale. Cuvaison 20 jours, avec maintien du chapeau immergé. Fermentation malolactique précoce, sulfitage modéré et mise rapide des vins au clair par soutirages successifs. Élevage en cuve pendant cinq à six mois. Mise en bouteille en Avril/Mai, après filtration douce afin de saisir toute l’énergie du vin adolescent.

La presse spécialisée en parle

Peu de viticulteurs ont autant œuvré pour communiquer de manière moderne, authentique et vivante, au jour le jour, sur leur métier qu'Hervé Bizeul, restaurateur, sommelier, journaliste, touche-à-tout de génie avant de comprendre sa vocation profonde, faire du beau vin dans un Roussillon qu'il a appris à aimer et ou il est encore possible d'entreprendre. Les difficultés de tout ordre n'ont fait que renforcer ses convictions et son talent et il propose aujourd'hui une gamme de produits large en échelle de prix mais toujours de la plus haute qualité formelle, œnologique et gustative. (Bettane & Desseauve 2015)

Remuant, médiatique et brillant, Hervé Bizeul, par ailleurs pionnier de la “viticulture réalité” via son célèbre blog, poursuit, depuis la fin des années 1990, son travail d’artisan d’art sur le majestueux cirque calcaire de Vingrau, dans le Roussillon. Très riches à leurs débuts, les vins d’Hervé et de Claudine Bizeul affichent désormais des tanins davantage en finesse ainsi que des fraîcheurs mieux préservées, tout en conservant un haut niveau de maturité. Nous ne sommes plus dans la caricature des vins «new world» dans laquelle trop de producteurs du Roussillon se sont complus, mais dans une recherche d’équilibre, comme l’a engagée depuis quelques années Gérard Gauby, l’un des maîtres d’Hervé Bizeul. Une adresse incontournable en Roussillon, dont les vins sont capables de gagner en naturel d’expression et de se dépouiller d’élevages trop interventionnistes. (RVF)

Caractéristiques

  • note Bettane & Desseauve : 17/20
  • Cépage : 97% syrah, 3% grenache noir
  • Terroir : Coteau d’arènes granitiques complexes, en altitude, orienté sud/sud-est, sur la commune de Lesquerde.
  • Viticulture : Traditionnelle
  • Vinification : Vendange en début de plateau de maturité phénolique. Élevage en cuve inox sur lies sans soutirage puis mise en bouteille précoce, après assemblage avec le Grenache, juste après Pâques de l'année suivant la récolte.
  • Millésime : 2016
  • Période de consommation : à boire entre 2018 et 2024
  • Alcool : 14,0% vol.
  • Service : 15 à 16°C, passage en carafe conseillé
  • Accord mets-vins : Terrine de lapin, rillons de porc, foie de veau déglacé au vinaigre balsamique, daube de bœuf tagliatelles,civet de sanglier, etc…