Grands vins du Languedoc-Roussillon LE CLOS DES FÉES

LE CLOS DES FÉES : la magie d'un terroir et d'un homme Hervé Bizeul !

*Le Clos des Fées est un vin d'émotion ! A plusieurs reprises il ressort nettement dans nos dégustations . C'est un vin complet, à la fois riche et gourmand, juteux et savoureux, long et complexe, qui reste élégant, un vin qui étonne et marque, mais dont on se souvient…

*Que dire de La Petite Sibérie, un vin hors normes !  Une palette aromatique aux senteurs de violette, petits fruits noirs confits, menthe sauvage, cacao et poivre. La bouche est riche, dense, concentrée, gourmande et complexe. La finale reste fraîche et parfaitement équilibrée. Monumental ! 

*Que dire également de cette collection de vins aux cépages venus d'ailleurs ? ''De battre mon cœur s'est arrêté'' pur syrah, ou ''Un faune avec son fifre'' au style bordelais, assemblage de cabernet-franc et merlot, ou encore "Images Dérisoires" majoritairement tempranillo, et le petit dernier 100% pinot noir "Aimer, Rêver, Prier, Se Taire"

Perdu dans un désert de garrigues, entouré de murets de pierres sèches, le Clos des Fées ressemble à une image de carte postale. Ici, les vignes ont été plantées à la pioche, au milieu des effleurements de roche mère, dans de petites poches d’argile pure, en zigzaguant au milieu d’imposants chênes verts. Les pierres ont été sorties des vignes, une à une, à la main ou au cheval, puis patiemment et savamment empilées par des générations de vignerons, durs à la tache et peu avares de leur temps.


Des vignes aux bras torturés, les anciens du village affirment que du plus loin qu’ils se souviennent, ils les ont toujours connues «vieilles». Au loin, les falaises bleues de Vingrau, presque verticales, sont là depuis bien plus longtemps, fouettées presque en permanence par la Tramontane. Au pied des Pyrénées, toute proche, la Méditerranée scintille. Si les fées, au Solstice, se réunissent encore et dansent, c’est ici qu’elles le font dans ce lieu singulier, différent, mystérieux.


''Sans vraiment réfléchir, guidé par mon instinct, c’est ici que j'ai choisi de vivre jusqu’au bout ma passion du vin. Tour à tour jeune sommelier, restaurateur, écrivain des choses du vin et du bien vivre, il m’a semblé clair, à une époque charnière de ma vie, qu’il me fallait entrer dans le «faire» pour enfin connaître, à défaut de comprendre, toutes les étapes qui font qu’un morceau de bois sombre donne naissance, des années plus tard, à un nectar qu’il est impossible d’oublier''. (Hervé Bizeul)