millesime
bettane
rvf

Grands vins du Languedoc MAS de DAUMAS GASSAC

MAS de DAUMAS GASSAC, pionner de l'excellence dans le Languedoc

Le vignoble de rouge, constitué pour l’essentiel de Cabernet Sauvignon non cloné, donne au grand vin du domaine IGP St Guilhem-le-Désert, un style résolument bordelais. Ce vin aromatique, complexe et fruité figure parmi les tous meilleurs du Languedoc. Le blanc est du même niveau, sa palette aromatique est exceptionnelle !

Fin des années 60, Véronique et Aimé Guibert redémarrent une aventure viticole sur les traces des moines de l’abbaye d’Aniane 13 siècles auparavant. Ils sont la première génération et créateur du domaine de Mas de Daumas Gassac actuel. Véronique Guibert de la Vaissiere est ethnologue, spécialiste des mythes et traditions dans l'Irlande Celtique. D'origine aveyronnaise, Aimé Guibert est issu d'une vieille famille Millavoise de gantier et mégissier. Le Mas de Daumas Gassac est animé par une équipe soudée et passionnée. L’aventure commence en 1972...

L’exposition du vignoble sur pentes Nord accentue l’effet du micro-climat froid, en réduisant, surtout pendant l’été, les heures d’ensoleillement. Ce micro-climat retarde la floraison de la vigne de près de trois semaines par rapport à la moyenne du Languedoc ; c’est lui qui retarde les vendanges rouges. Un grand terroir, en climat chaud, s'exprime difficilement. Tous les vins légendaires (Bordelais, Champagne, Bourgogne) sont nés en climat septentrional. La Haute Vallée du Gassac, berceau du terroir exceptionnel, est aussi le lieu d’un micro-climat froid correspondant à une altitude climatique de 500 mètres environ.


Le Mas de Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henri Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux. Ce terroir de grèzes glaciaires accumulées par les vents lors des glaciations de Riss, Mindel et Guntz, apportent les trois éléments qui conditionnent l'existence d'un grand vin : sols profonds où les racines de la vigne peuvent descendre s'alimenter en profondeur, sols parfaitement drainés où les racines de la vigne ne rencontrent jamais d’humidité, sols pauvres qui exigent de la vigne souffrance et effort pour créer les arômes rares.

Le vignoble de rouge est constitué, pour l’essentiel, par le Cabernet Sauvignon non cloné, tel qu’il régnait en Médoc avant 1914. En 1972, 17500 pieds de Cabernet Sauvignon non clonés ont été plantés sur des portes greffes américains. Ces plans constituent à eux seuls un musée unique des anciennes vignes plantées dans le Médoc avant l’âge des clones. Nos vignes sont complantées de la forme ancienne du Cabernet Sauvignon, non cloné, qui produit en moyenne 35 hectos par hectare, contre 80 à 200 hectos par hectare pour les Cabernet clonés.


Le vin rouge se compose des variétés nobles tel que cabernet franc, malbec, merlot, tannat, petit verdot, carmenere , syrah, pinot noir, viennent se fondre pour 20% dans le Cabernet Sauvignon et apportent à ce vin une gamme aromatique riche et variée.

Les quatres cépages nobles (viognier du Rhône, petit manseng des Pyrénnées, chenin de Loire et chardonnay de Bourgogne) représentent 90% du vin blanc, il faut aussi savoir que les 10% restants, proviennent de quatorze cépages rares et glorieux (Bourboulenc, Marsanne, Roussanne, Petit Courbu, Muscat Ottonel, Muscat Petit grain, Muscat d’Alexandrie, Gros Manseng, Semillon (France). Neherleschol (Israël), Petite Arvine, Amigne (Suisse), Sercial de Madère (Portugal), Khondorni, Tchilar (Arménie), Albarino (Espagne), Falanghina, Fiano, Grechetto todi (Italie).