MAS JULLIEN, Blanc 2019

75cl Blanc Languedoc IGP Pays d'Herault

MAS JULLIEN, Blanc 2017
Bio-dynamie
35,53 €

0,71€ fidélité

MAS JULLIEN, Blanc 2017
  • Disponible à l'unité
  • Emballage sécurisé
  • Expédition 24/48h
  • Frais de port 12 €
    Gratuit à partir de 300 €
  • Cumulez des €uros fidélité
  • 5 € ou 10 € offert
    pour le premier achat
    pour 100 € ou 200 €

La note by Christian Walter

94+/100

Mas Jullien fait partie de mes domaines de prédilection et je le classe en tête de la liste. Olivier Jullien règne au sommet du Languedoc au même titre que Marlène Soria au Domaine de Peyre Rose, que Frédéric Pourtalié au Domaine Montcalmès ou feu Laurent Vallié au Domaine de la Grange des Pères. Vigneron exigeant, Olivier Jullien sélectionne continuellement les meilleurs terroirs. Le Carignan et le mourvèdre sont les cépages de base de ses cuvées. Ses vins sont à la fois profonds, intenses, précis, élégants, et toujours d'une grande générosité. Tous les vins, rouges comme blanc, quelque soit la cuvée et dans tous les millésimes, méritent qu'on se les approprie !

Domaine noté 4*/5 au guide Bettane et 3*/3 à la Revue de Vins de France, il est certifié AB (culture biologique) avec des pratiques biodynamiques. Walter-Wine.com est heureux de partager avec vous cette très belle sélection.

MAS JULLIEN (Terrasses du Larzac)

Le Mas Jullien est la propriété d'Olivier Jullien, vigneron passionné et emblématique qui par son travail et son engagement a largement contribué au renouveau du vignoble du Languedoc, dont il n'a de cesse de livrer une expression la plus juste possible. Olivier Jullien suscite l’admiration et le respect de ses pairs, son intégrité, sa fougue, sa passion et sa sempiternelle remise en question en font un producteur de génie qui a engendré une partie des plus grands vins du Languedoc.

L’aventure a commencée en 1985, avec l’aide de son bras droit Jean-Baptiste Granier. Le domaine est situé Jonquières et se compose de 20 hectares de vignes sur les Terrasses du Larzac en cépages autochtones variés. Le vignoble est constitué de nombreuses parcelles étalées sur 20 kms d’Est en Ouest et 25 kms du Nord au Sud. Mais rien n’est jamais vraiment figé, puisque toujours à la recherche de l’expression idéale de terroirs à travers un millésime donné, Olivier Jullien ne cesse d’acheter et revendre des parcelles au point qu’il avoue en avoir revendu bien plus en superficie qu’il n’en possède aujourd’hui.

Olivier Jullien s’est longtemps réclamé du bio puis de la biodynamie, il se refuse d’en revendiquer tout statut, souhaitant, là-aussi rester le plus libre possible dans son travail. Aucune certification ne sera donc à l’ordre du jour, celles précédemment acquises ayant été abandonnées assez récemment.

Le vin

C’est la grande surprise de notre aventure viticole. Qui aurait pensé que l’on pouvait faire dans le sud de la France, en Languedoc, des vins blancs secs de terroir, complexes, frais et aériens. Et surtout qui confirment leurs origines dans le temps ; l’évolution sur 10 ou 20 ans est tout simplement édifiante ! C’est le vin de tous les possibles ! Rencontre pas si improbable que cela d’une majorité de vieilles vignes de carignan blanc arrivé d’Espagne et du noble chenin issu des hauts plateaux de l’Aveyron voisine. Le blanc 2017 a fermenté longtemps et ça se sent ! Les premiers arômes sont intenses mais très vite cette masse s’étire, s’affine, se met en suspension. Les gammes sont changeantes et peuvent être d’une grande précision. En bouche c’est carré, droit, salin avec beaucoup de vibrations.

A boire jeune si on aime la subtilité d’une eau de roche, attendre quelques années pour que se développent des saveurs florales et épicées. Après une douzaine d’années, les expressions aromatiques et gustatives peuvent être d’une grande intensité et d’une originalité sans référentiel. A servir sur des poissons de caractère ou des fromages affinés. Carafer juste avant de servir autour de 10/12°.

Des notes de fenouil, d’orange sanguine et une touche de sarrasin introduisent le blanc à la bouche suave et à la finale salivante. (RVF, millésime 2018, noté 93/100)

Le blanc d'Olivier Jullien est toujours un festival de saveurs. 2014 ne déroge pas à cette habitude. On le voit très frais, friand en finale sur la poire, le coing ou la pêche, pour ne citer que les arômes dominants. (Bettane & Desseauve, millésime 2014, 94/100)

La presse spécialisée en parle

Plus qu’aucun autre vigneron du Languedoc, Olivier Jullien recueille l’admiration et le respect de ses pairs. De ses terrasses du Larzac, il est l'un des principaux artisans de la renaissance d'une viticulture rigoureuse, à la quête de combinaisons et de nuances parmi la variété des sols et cépages autochtones. La sincérité de ce visionnaire fuyant la compétition se projette sur ses vins profonds, digestes et généreux, sudistes par l’intensité et la diversité de leurs saveurs, plus que par la simple maturité du raisin et son illusoire richesse en alcool. Des rouges frais et complets, à l’élevage millimétré, capables de briller sur plus de quinze ans de vieillissement, mais aussi un magnifique blanc hors des modes, font de ce domaine une référence.
Les vins : des notes de fenouil, d’orange sanguine et une touche de sarrasin introduisent le blanc à la bouche suave et à la finale salivante. En rouge, Autour de Jonquières reflète un esprit languedocien très abordable, tant par la persistance des fruits que par l’intensité des notes de garrigue et des tanins soyeux, qu’une finale épicée souligne. La Brune se montre tout en élégance. Cette cuvée plus confidentielle distille un grain très fin en finale. Épicé et suave, Les Derniers États d’Âme montre une trame équilibrée et propose un vin déjà facile et agréable à boire. Quel relief pour Carlan à la personnalité si affirmée ! Des notes fumées et de l’éclat en bouche, il demande à être mis sur table où il évoluera avec joie au cours du repas. Années après années, Lous Rougeos épate par sa complexité, dense et fraîche. Il nous transporte dans le meilleur des Terrasses du Larzac avec une mâche et une structure qui lui feront traverser les années, voire les décennies. (RVF, l'excellence du vignoble français les meilleurs terroirs exploités par les plus grands vignerons, noté 3*/3)

Installé à Jonquières à l'ouest de Montpellier, avec intuition et intelligence, Olivier Jullien est parvenu à hisser au plus haut le niveau qualitatif des vins de la région et a entraîné derrière lui toute une génération de jeunes vignerons. Il s'est installé en 1985 et son domaine compte aujourd'hui 18 hectares de terres aux sols très variés (argilo-calcaires, silices, grès), cultivés sans certification désormais (le domaine la été par le passé) dans une démarche d'agriculture biologique non revendiquée pour échapper aux dogmes. Autour-de-Jonquières correspond au terroir originel du Mas Jullien sur des parcelles essentiellement d'éboulis calcaires. Carlan est issue de schistes de 200 à 400 mètres d'altitude et une nouvelle cuvée, Lous-Rougeos provient de terroirs d'altitude qui étaient presque abandonnés, au pied de la zone d'effondrement du plateau du Larzac. Tous les rouges sont au meilleur niveau du Languedoc et évoquent pleinement sa typicité, avec des notes de sauge, de garrigue et de thym complétées par une fraîcheur constante. Ils évoluent lentement et vieillissent admirablement. Grands blancs et rosés également. (Bettane & Desseauve, producteur de très haute qualité la gloire du vignoble français, noté 4*/5)

Caractéristiques

  • note Bettane & Desseauve : 94/100
  • note RVF : 93/100
  • Contenance & Format : 75cl
  • Cépage : 70% vieilles vignes carignan blanc, 30% chenin
  • Terroir : Une multitude de parcelles sur cailloutis calcaire à proximité des terroirs à vin rouge (sélection de zones avec des pourcentages d’argile et de marnes un peu plus importants). Il y a des terres à blancs !
  • Vignoble : Compost maison, traitements minéraux et macération de plantes, labours, enherbement, taille courte, ébourgeonnage à coeur, éclaircissage, vendange manuelle, tris successifs…
  • Viticulture : Biologique (certifiée), et pratiques biodynamiques
  • Vinification : Pressurage doux et progressif en grains entiers ou légèrement foulés, débourbage statique au froid avec entonnage de chaque parcelle séparemment, fermentation en demi-muids avec maîtrise des températures,etc...
  • Elevage : Généralement sur lies de fermentation en demi-muids pour une durée relative d’un an. Ensuite, mise en bouteilles pendant le deuxième automne après collage et filtration.
  • Millésime : 2019
  • Période de consommation : à boire entre 2022 et 2029
  • Alcool : 13,0% vol.
  • Service : 11° à 13°, carafer dans sa jeunesse