Château YVONNE, Saumur-Champigny "CHÂTEAU YVONNE" 2018

75cl Rouge Loire AOC Saumur-Champigny

Château YVONNE, Saumur-Champigny "CHÂTEAU YVONNE" 2016
Bio-dynamie
Stock épuisé
Château YVONNE, Saumur-Champigny "CHÂTEAU YVONNE" 2016
  • Disponible à l'unité
  • Emballage sécurisé
  • Expédition 24/48h
  • Frais de port 12 €
    Gratuit à partir de 300 €
  • Cumulez des €uros fidélité
  • 5 € ou 10 € offert
    pour le premier achat
    pour 100 € ou 200 €

La note by Christian Walter

94+/100

Avec son sol calcaire et son climat particulier, le plus chaud des alentours, Saumur-Champigny livre des cabernets francs concentrés qui on une bonne aptitude au vieillissement. Château YVONNE, fait partie du trio de tête des meilleurs vignerons du Saumurois avec le réputé Clos Rougeard, et Thierry Germain avec le Domaine des Roches Neuves.

Le domaine est noté 2*/3 à la Revue de Vins de France. Château Yvonne est en agriculture biologique depuis 1997. Le lien entre la terre et la vigne y est préservé : un écosystème s’est développé au cours de ces années à l’abri des invasions chimiques. Walter-Wine.com est heureux de partager avec vous cette très belle sélection.

YVONNE (Saumur-Champigny)

Château Yvonne, un lieu de vin depuis des siècles. Il se trouve au cœur du village de Parnay, à quelques pas de la Loire. Le village de Parnay est dédié à la vigne depuis le moyen âge grâce à l’essor de l’abbaye de Fontevraud. Le logis du XVIème siècle reste mystérieux jus qu’à la révolution. En 1813, un vigneron y demeure et une succession de vignerons lui feront suite. En 1997, un couple de passionnés Yvonne et Jean-François Lamunière s’y installent et recréent le vignoble avec l’aide de Françoise Foucault. Le lieu est baptisé "Château Yvonne". En 2007, Mathieu Vallée reprend le domaine. Il garde le nom de Château Yvonne en hommage au travail titanesque de ces passionnés.

En 2007, Mathieu Vallée reprend le domaine. Il garde le nom de Château Yvonne en hommage au travail titanesque de ces passionnés. L’Histoire de Château Yvonne se renouvelle… Fils de vigneron, j’ai grandi sur la rive droite de la Loire, à St Nicolas de Bourgueil.

Tailler, plier, décavaillonner, ébourgeonner, palisser, passer les brins, effeuiller, vendanger : autant de gestes que je dois à mon père. Il m’a enseigné le rythme de la vigne, et le rythme du geste. Château Yvonne est en agriculture biologique depuis 1997. Le lien entre la terre et la vigne y est préservé : un écosystème s’est développé au cours de ces années à l’abri des invasions chimiques. Le travail du sol en est la première clé : les racines creusent dans les profondeurs de nos sols calcaires et amènent de la tension et de la personnalité à nos vins. La variété de la faune et le flore est la deuxième clé : ceci permet de ne jamais utiliser d’insecticides avec l’aide des auxiliaires c'est-à-dire tous ces insectes amis qui limitent les ravageurs. Les préparations de plante à base d’ortie et de prêle protègent ces amis.

Mathieu Vallée pratique des tailles différentes sur les vignes de chenin blanc suivant l’âge, la vigueur et l’histoire de la parcelle. Touche par touche, les gestes évoluent. Chaque parcelle devient une personne avec ses hauts, ses bas, ses forces et ses faiblesses. Chaque millésime a ses singularités. La vigne nous parle, à nous le l’écouter. Ce chemin prend du temps mais il permet à chaque vendange d’être récompensé. Lors d’une année sèche, j’enroule les vignes pour préserver le feuillage.

Les vendanges, c’est en effet, le trait d’union entre le travail à la vigne et le travail à la cave, les muscles et le cerveau. Les vendanges se sont toujours faites à la main : le matin pour les chenins pour préserver fraîcheur et arômes, pour les cabernets francs, l’équipe est plus grande car il faut cueillir vite dès que la maturité est arrivée. C’est dans le tuffeau, la roche symbole de Loire, que tout se passe. Plus qu’une cave, c’est une grotte qui abrite les cuves, les foudres et les barriques. Comme pour la vigne, Château Yvonne va à l’encontre de cette école interventionniste qui a créé des vins artificiels. Les levures ? Ce sont celles présentes sur les raisins ou dans la cave. Il n’y a pas de secret, il y a seulement des élevages longs en cave qui font des vins pleins et équilibrés et puis le travail à la vigne qui donne une acidité protectrice. Toutes les cuvées sont élevées en barriques ou cuve bois. C’est le bois qui patine les aspérités du vin, lui donne cette dimension supplémentaire qu’on devine et qu’on recherche.

Le vin

On découvre l'identité merveilleuse du cabernet franc. La haute concentration du millésime est soulignée par une fraîcheur vivifiante. Il en résulte un vin avec beaucoup de relief, sans aucun artifice. Rien n'est surjoué, tout est pur. C'est incontestablement un vin précis, raffiné et plein de vitalité. (RVF, millésime 2017, noté 17/20)

Avec son sol calcaire et son climat particulier, le plus chaud des alentours, cette appellation de rouges exclusivement livre des cabernets francs concentrés qui on une bonne aptitude au vieillissement. L’archétype des grands cabernets du Saumurois à la fine touche sauvage, à la délicate sensation de végétal. Une vitalité incroyable. L’allonge crayeuse s’affirmera avec le temps. (RVF, millésime 2016, noté 17,0/20)

La presse spécialisée en parle

Cette magnifique propriété des terroirs froids de Parnay a connu plusieurs amours, Françoise Foucault puis Bernard Pontonnier, avant que Mathieu Vallée ne s’en entiche en 2007. Cet enfant de Saint-Nicolas-de-Bourgueil (il est le frère de Gérald, du domaine de la Cotelleraie) bénéfice d’un vignoble cultivé en bio depuis 1997. Au fil des années, ce vigneron intuitif appréhende ses vignes, plantées sur des sables éoliens et des tuffeaux. Le style historique des rouges, qui étaient élevés intégralement en fût neuf jusqu’en 2004, change. Ils patientent aujourd’hui entre 12 et 24 mois en barrique (10 % de bois neuf) puis en cuve bois. Depuis le millésime 2014, les vins atteignent un niveau remarquable et sont débarrassés des réductions que nous leur reprochions dans la jeunesse. Le Beaumeray (parcelle de vignes de 60 ans plantées sur sables éoliens) est devenu un grand classique, que tout amateur de cabernet franc doit avoir dans sa cave. La deuxième étoile a été décernée l’année dernière.

Les vins : le saumur blanc 2017 dompte magnifiquement la puissance solaire du millésime à travers un vin doré, au velouté salin, d'une énergie franche. Le Gory 2016 transpire la fraîcheur du tuffeau avec une haute concentration des saveurs : il évoluera sereinement dans les vingt prochaines années. Ils peuvent toutefois gagner en pureté grâce à des élevages moins luxueux. La marge de progression pour affiner l'élevage et élever les blancs vers plus d'éclat est encore grande. De leur côté, les rouges n'ont jamais aussi bien laissé transparaître leur terroir. Chaque cuvée livre une expression pure et classique du cabernet franc, avec une grande vitalité de fruit et cette sensation calcaire légèrement astringente que les grands Saumur-Champigny laissent en bouche, d'une subtile floralité. De grands vins de garde. (RVF, grand domaine doté de terroirs fabuleux, noté 2*/3)

Caractéristiques

  • note RVF : 17/20
  • Contenance & Format : 75cl
  • Cépage : 100% cabernet franc
  • Viticulture : Biologique (certifiée)
  • Millésime : 2018
  • Période de consommation : à boire entre 2021 et 2030
  • Alcool : 12,5% vol.
  • Service : 16 à 18°C, carafer dans sa jeunesse