THEVENET Quintaine, "CUVÉE BOTRYTIS" 2006

37,5cl Blanc Bourgogne, Maconnais AOC Viré-Clessé

Domaine de la BONGRAN, "CUVÉE BOTRYTIS" 2006
Bio-dynamie
46,25 €

0,93€ fidélité

Domaine de la BONGRAN, "CUVÉE BOTRYTIS" 2006

PLUS QUE 6 EN STOCK

La note by Christian Walter

96/100

Voilà ce que dit Robert Parker : "Jean Thévenet produit des vins blancs toujours superbes, hautement concentrés, fruités et floraux. J’estime, pour ma part, qu’il s’agit là des vins les plus fins du Mâconnais."

Superbe collection de chardonnay en provenance du fameux terroir de Viré-Clessé Quintaine : d'abord "EMILIAN GILLET" 2016, aux arômes d’agrumes et de fleurs blanches et à la structure minérale si particulière, ensuite la cuvée "EJ THEVENET" 2015, qui déploient complexité et finesse, un équilibre juste entre puissance aromatique et fraîcheur, ensuite encore la cuvée "CUVÉE LEVROUTEE" 2006 (vendangé en sur-maturité) qui développe des arômes complexes de mandarine, de fleurs  blanches, de miel, de gingembre avec une finale interminable et enfin la cuvée "CUVÉE BOTRYTIS" 2006 véritable vin liquoreux d’exception.

Walter-Wine.com est heureux de partager avec vous cette très belle sélection.

THEVENET Quintaine (Viré-Clessé)

Le domaine de la Bongran a vu le jour il y a plusieurs siècles. Propriété familiale, le vignoble s’est transmis de génération en génération de vignerons et tailleurs de pierre. Il s’étend sur 15 hectares sur la terre de Quintaine. Emile puis Jean et son fils Gautier Thévenet, derniers maillons de la chaîne, héritiers des savoir-faire de toujours y travaillent dans le plus grand respect de la nature et ce terroir si particulier.

Ici, le terroir de marnes blanches, affleure au pied des vignes, permet au cépage, exclusivement chardonnay, de donner sa pleine mesure. Il apporte au vin complexité et finesse, un juste équilibre entre puissance aromatique et minéralité.

Plusieurs années de conservation pourront voir l’expression d’arômes secondaires et tertiaires intéressants, tout en préservant la fraîcheur du vin. Certaines vendanges, des conditions climatiques et une exposition particulière permettent l’élaboration de cuvées issues de raisins partiellement ou totalement botrytisés donnant naissance à des vins aux parfums miellés.

Les techniques culturales appliquées sont inspirées des traditions vigneronnes ancestrales et privilégient le travail du sol dans un respect total de la nature et du milieu. Afin que le terroir donne le meilleur de lui-même, il est fondamental de préserver son intégrité, l’équilibre naturel et la vie des sols et des sous-sols.

Le vin

Cuvée produite environ 1 à 2 fois tous les 10 ans, issue d’une parcelle bien identifiée au cœur du domaine de la Bongran ayant un potentiel très intéressant certaines années vis à vis du développement (naturel) du champignon Botrytis (pourriture noble). Vendange très sélective, uniquement les baies 100% botrytisées afin d’obtenir la concentration maximale du millésime.

Avec ses notes de pommes tatin, ce chardonnay botrytisé démontre la constante capacité de ce terroir de Clessé à produire un vin liquoreux d’exception, sans effet boisé, harmonieux. Il est doté d'une trame acidulée bienvenue. Un vin exquis. (RVF, millésime 2006, 17/20)

According to Gautier Thevenet, the 2006 Viré-Clessé Cuvée Botrytis hails from a parcel of vines where the marl subsoils break through the layer of clay that generally covers them, making for a more humid microclimate. Since it's also a warm location, botrytis flourishes here, and the family began to vinify these grapes separately in the 1970s. Offering up lovely aromas of ripe apricots, vanilla pod, Meyer lemon, dried white flowers and barley sugar, it's incredibly concentrated, bright and intense, with an extraordinarily long and fragrant finish. There are fully 300 grams per liter of residual sugar here, but the wine isn't overwhelming at all. More than just a curio, this is one of the great dessert wines of France. (Guide Parker aout 2018, millésime 2006, 96/100)

La presse spécialisée en parle

S’appuyant sur une tradition ancienne de vins moelleux ("Levroutés", disait-on autrefois), Jean Thévenet et son fils Gautier ont beaucoup œuvré pour la reconnaissance des vins à sucres résiduels dans cette partie de la Bourgogne. La mention Levroutée en question, qui faisait jusque-là objet d'une dérogation, a été officialisée pour les 400 ha de l'appellation Viré-Clessé en mai 2018 : cela autorise une sucrosité résiduelle entre 8 et 18 g/litre. La production du domaine comprend également des vins blancs secs plutôt de style sec-tendre. Leur ampleur, leur richesse et l'absence de boisé les singularisent dans ce secteur de la Bourgogne. La famille Thévenet a eu la bonne idée de toujours mettre sur le marché des cuvées prêtes à boire. En dehors de la Bongran, les Thévenet produisent également des vins sur le domaine de Roally (Mâcon-Villages) et Émilian Gillet (Viré-Clessé). Les vins sont certifiés bio depuis le millésime 2012.
Les vins : comme à son habitude, le Viré-Clessé Quintaine témoigne d'une belle maturité du chardonnay, avec un nez de dragée et une bouche délicate. Son caractère d'ensemble est sec et soyeux, ponctué de fins amers : il est prêt à boire. Nous apprécions l'évolution de la Levroutée 2006 aux arômes de pâte d'amande et de cire d'abeille. La bouche gèrant sa douceur naturelle (8,5 g/l), son équilibre permettra de belles associations, notamment avec un foie gras. Les amateurs de la cuvée Botrytis se réjouiront de savoir que le 2010 est prévu à la commercialisation en 2020. (RVF, vigneron de qualité production de bon niveau, noté 1*/3)

Jean Thévenet, le malicieux, et son fils Gauthier sont les dignes représentants de ce fabuleux secteur de Quintaine, qui subit les influences de la Saône, entre Viré et Clessé. Ils gèrent un ensemble de 3 domaines, la Bongran, dans la famille depuis le XVe siècle et couvrant 15 hectares, Roally repris par Gauthier avec 4 hectares à Viré et Émilian Gillet, 10 hectares sur Quintaine. Leurs domaines sont certifiés bio pour acter de longues traditions agricoles respectueuses de lenvironnement depuis 2008. Aussi, défenseurs historiques du chardonnay botrytisé, les vins sont vinifiés et élevés longuement dans des cuves sans aucun passage en fût pour rechercher lâme des vins, qui sont toujours savoureux et dune profonde originalité. Lensemble des vins sont commercialisés sous lentête "Thévenet-Quintaine ". (Bettane et Desseauve, vigneron de haute qualité pouvant servir de référence, noté 3*/5)

The Thevenet family's Domaine de la Bongran is one of my favorite wineries in the world. Today, seventh-generation vigneron Gautier Thevenet directs the domaine, though his father Jean, pioneer of organic farming in the Mâconnais, is still very much on the scene. Nothing is hurried here, from the harvest—which typically begins weeks after the region's other growers have finished picking—to the long, slow vinification. The Thevenets believe that Chardonnay in Quintaine (the hamlet within the appellation of Viré-Clessé where their cellars are located) only develops interest at advanced levels of maturity, so 14% alcohol is commonplace here. The grapes are then gently pressed (Gautier has recently acquired a Coquard press that allows him to work even more precisely), with the must settled for three or four days before being racked into epoxy-lined tanks for vinification. Fermentation is cool—proceeding at 14-17 degrees Celsius—and protracted, as is élevage on the lees. The wine thus clarifies and stabilizes naturally. While these methods are shared between the Thevenets' three domaines, Domaine de la Bongran's peculiarity is that its subsoils are calcium-rich white marls. Fermentation and élevage are invariably longer, and the wines are deeper and more complex. Some of the domaine's vineyards also harbor botrytis, which in certain vintages produces a dry Cuvée Levroutée (marked by the inclusion of some 20% botrytized grapes) and a famous nobly sweet Cuvée Botrytis. The latter is splendid and singular, but readers would be making a mistake if they pursue this rare dessert wine at the expense of the domaine's emblematic bottling, the Cuvée E.J. Thevenet, which ranks as one of Burgundy's greatest wines. What's more, its longevity is legendary: even in challenging vintages such as 1984, the Thevenets' humble Mâcon is still cruising along in the cellar, while most of the Côte de Beaune's grandest whites are already senescent. One of my New Year's resolutions was to buy more of these special wines, and I'm happy to say that I'm on course to fulfill it. (Guide Parker)

Caractéristiques

  • note guide Parker : 96/100
  • note RVF : 17/20
  • Contenance & Format : 37,5cl
  • Cépage : 100% chardonnay
  • Terroir : Argilo-calcaire (+marnes blanches). Quintaine, hameau de Clessé.
  • Vignoble : Les techniques culturales appliquées au sein de nos domaines depuis plusieurs générations sont inspirées des traditions ancestrales vigneronnes et sont mises en oeuvre dans un respect total de l’environnement.
  • Viticulture : Biologique (en conversion)
  • Vinification : Rendements 8hl/ha. Fermentation basse température.
  • Elevage : Cuves époxy 18 mois
  • Millésime : 2006
  • Période de consommation : à boire entre 2018 et 2045
  • Alcool : 13,5% vol.
  • Service : 11 à 13°C