Domaine Georges VERNAY, Syrah "FLEURS de MAI" 2013

75cl Rouge Rhône Nord VDP des Collines Rhodaniennes

Domaine Georges VERNAY, Syrah "FLEURS de MAI" 2013
17,00 €
Domaine Georges VERNAY, Syrah "FLEURS de MAI" 2013

PLUS QUE 2 EN STOCK

La note by Christian Walter

88/100

Domaine Georges VERNAY

20 ans déjà que Christine Vernay s’est fait vigneronne, en reprenant le domaine familial avec son mari. Succéder à son père, est un véritable challenge ! il s’agit d’imprimer son style, d’innover tout en respectant les traditions séculaires qui ont permis à 3 générations de construire la légende du Domaine Georges Vernay. Un héritage extraordinaire, un terroir de granit prometteur, des vins encensés par les amateurs.

Pourtant, le terroir de Condrieu a bien failli disparaître. Les conditions trop difficiles pour cultiver les pentes accidentées ont découragé les hommes qui ont préféré travailler dans les usines. Tenace, Georges Vernay défriche et replante ses coteaux de l’atypique cépage ancien Viognier et de Syrah. Il emporte son domaine aux sommets, tutoyant l’excellence pour ses vins de Condrieu. On le surnomma : le "pape" de Condrieu.

Le Domaine s’est donné comme philosophie de comprendre la nature, de l’apprivoiser, d’accompagner son épanouissement pour qu’elle donne le meilleur de ses vins. Quand Christine Vernay s’installe à Vernon, la  propriété familiale, elle cherche à révéler la nature de ses sols, refusant tant que possible les produits chimiques. Le vignoble très accidenté rendant toute mécanisation impossible, les vignes, âgées de plus de 60 ans sont donc entretenues manuellement. Elle s’inspire des expériences des différentes générations, outil de travail essentiel dans les vignes et dans les chais. Christine Vernay arpente ainsi régulièrement le vignoble, cette analyse empirique inspirant le travail dans les chais. Au moment de la dégustation, avant la vinification, la couleur, les arômes, tout ce que le vin laisse percevoir lentement a un sens et est interprété.

Elle signe ses talents de vinificatrice en blanc par des Condrieu ciselés, purs, intenses et d’une définition aromatique rare, Les Terroirs de l’Empire, et Les Chaillées de l’Enfer. Et comme elle découvre la syrah, elle ose de jolis parfums de violette et de poire, autant de goûts d’enfance retrouvés pour des Côte Rôtie fins, veloutés et élégants : Fleur de Mai, La Blonde du Seigneur et la Maison Rouge, jusqu’à Terre d’Encre, un Saint Joseph qui affiche aussi le croquant, la trame épicée et la rondeur des grands vins du domaine.

Le vin

Cette cuvée issue de vieilles vignes de Syrah offre une dégustation proche des Côte-Rôtie ! Son nom rappelle la variété des pêchers autrefois plantée sur cette parcelle May Flower. Vin aux parfums profonds de poivre vert, de cerise noire, de gibier et d’épices qui s’enroulent autour d’une texture souple, équilibrée, mûre, persistante et toujours fraîche. Il est produit en petite quantité.

La presse spécialisée en parle

On ne présente plus le Domaine Georges Vernay, désormais dans les mains de sa fille Christine. Ses condrieu sont majestueux et ses côte-rôtie, splendides. Mais sur le plateau de Condrieu, le domaine cultive une parcelle de syrah, là ou Georges avait, dans le temps, planté des pêchers May Flower. Elevée un an en barrique avec le même soin que les autres cuvées, elle produit un vin au nez de fruit rouge juteux, légèrement poivré. La bouche est épicée, droite et gourmande. Ne commencez pas le bouteille, vous la finirez sans vous en rendre compte. (Figaro, Fleurs de Mai 2011)

Georges est depuis longtemps à la retraite, mais Christine et son mari Paul ont brillamment repris le flambeau pour porter ce domaine au plus haut niveau mondial. Les condrieux égalent ici les plus grands blancs secs de l’'Hermitage par leur pureté et leur tenue en bouche malgré une faible acidité. C'’est peut-être sur les rouges, notamment les côte-rôtie que les progrès sont les plus visibles depuis une bonne dizaine d’'années. Tous les vins du domaine sont remarquables aujourd’hui, tant pour leur toucher raffiné que leur salinité qui décuple leur saveur. Le secret ? Il n'’y a pas de secret, rien que du travail et beaucoup d’'attentions. (Bettane & Desseauve)

Même si 2013 est un grand millésime à Condrieu, nous constatons l’évolution du domaine dans cette capacité à canaliser l’exubérance du viognier. La dimension du terroir ressort d’autant plus. Les acidités sont là, la tension dès le milieu de bouche apparaît sur les cuvées. Les Terrasses de l’Empire est finement épicé, la bouche se montre plus immédiate en attaque. La fraîcheur lui donne tonus et persistance. Les Chaillées de l’Enfer sont vraiment réussis : quelle progression sur cette cuvée depuis dix ans ! La définition est juste, tant la maturité que dans l’équilibre. Il fut un temps où le confit l’emportait, cela est bien révolu pour notre plus grand bonheur. Vernon symbolise la classe et la parfaite adéquation du cépage et du terroir. La touche de basmati et d’Earl Grey définit cette finesse aromatique. La bouche est la plus puissante et la plus dense, tout en gardant la tension et la sapidité si importante pour cette appellation. Sur les rouges, les IGP sont sur le fruit ; peu extraite, la Fleur de Mai porte bien son nom, le floral séduit. Pour le terroir de Côte Rôtie, la cuvée Blonde du Seigneur sera la plus facile, la plus gastronomique. Elle présente une belle fraîcheur avec une trame bien digeste. On monte en puissance avec Maison Rouge, de toute évidence, le trame est plus dense sans perdre ce coté plus solaire des terroirs de Tupin. La bouche se montre élégante avec des tanins aboutis. (RVF 2016)

Caractéristiques

  • note guide Parker : 87/100
  • Contenance & Format : 75cl
  • Cépage : 100% syrah
  • Viticulture : Agriculture raisonnée (lutte raisonnée)
  • Millésime : 2013
  • Période de consommation : à boire entre 2014 et 2020
  • Alcool : 12,5% vol.
  • Service : 17 à 18°C