PEYRE ROSE (Marlène SORIA), Coteaux-du-Languedoc "MARLÈNE N3" 2009

75cl Rouge Languedoc AOC Coteaux du Languedoc

PEYRE ROSE (Marlène SORIA), Coteaux-du-Languedoc "MARLÈNE N3" 2009
Bio-dynamie
Coup de coeur
63,64 €

1,27€ fidélité

PEYRE ROSE (Marlène SORIA), Coteaux-du-Languedoc "MARLÈNE N3" 2009
  • Disponible à l'unité
  • Emballage sécurisé
  • Expédition 24/48h
  • Frais de port 12 €
    Gratuit à partir de 300 €
  • Cumulez des €uros fidélité
  • 5 € ou 10 € offert
    pour le premier achat
    pour 100 € ou 200 €

La note by Christian Walter

95-96/100

Clos des Cistes, Syrah Léone, Marlène N3 : trois grands rouges du Languedoc, nés dans une garrigue, au milieu de nulle part. Marlène Soria propulse Peyre Rose au sommet ! Elle commercialise ses vins après 10 années d'élevage. Marlène N3 est un assemblage de syrah et de grenache, Syrah Léone est dominée par la syrah avec 10% de mourvèdre, Clos des Cistes est un assemblage de syrah et de grenache. Les vins sont denses, profonds, élégants, puissants, très aromatiques, complexes et parfaitement équilibrés.

La collection se compose de quatre cuvées toutes aussi exceptionnelles les unes que les autres. Oro le seul blanc de la gamme, issu de très petits rendements, assemblage de Roussanne (majoritaire), Rolle et une multitudes de cépages tels que Viognier, Terret-Bourret, Ugni-Blanc et Clairette ... Viennent ensuite les rouges : en premier Marlène N°3 ❤️, issu d'un assemblage à 65% Syrah et 35% Grenache, avec un peu plus de structure que les deux autres cuvées, certainement la cuvée qui évolue souvent le mieux. Syrah Léone (Belle Léone à partie de 2011) à dominante Syrah avec 10% de Mourvèdre, est un vin envoûtant et d'une intensité rare. Clos des Cistes (Les Cistes à partie de 2011) montre une grande profondeur et complexité, une trame très large avec des arômes de petits fruits noirs, cerise confite, des notes florales, ...

Le domaine est noté 4*/5 au guide Bettane et 3*/3 à la Revue de Vins de France. Marlène Soria suit les principes de l'agriculture biologique avec pour objectif de livrer des vins aux jus purs et révéler parfaitement l'expression du terroir. Walter-Wine.com est heureux de partager avec vous cette très belle collection avec de très belles années de 2005 à 2010.

PEYRE ROSE (Coteaux-du-Languedoc)

Pour arriver sur ses terres, il faut avant tout ne pas avoir peur de se perdre. Après avoir quitté la petite route du village de Saint-Pargoire, dans le nord de l’Hérault, un chemin caillouteux s’enfonce au milieu des vignes et de la garrigue et se transforme, à flanc de coteau, en piste bordée de cistes, de genêts et de chênes verts. En arrivant dans ce qui semble être en effet le bout du monde, on devine une vieille bâtisse, à demi cachée par les pins, et, accolé, un très beau chai de bois.

Un soir de 1973, Marlène Soria tombe sous le charme du lieu. "Avec mon mari, nous cherchions une maison pour les week-ends et les vacances. Nous avons eu le coup de foudre. C’est un endroit merveilleux, entre pinède et rocaille, avec une vue sur le bassin de Thau depuis les terres les plus basses." Le domaine de 25 hectares est composé de 23 ha de rouges, syrah majoritairement, grenache noir, mourvèdre et carignan et 2 ha de blancs, rolle, roussane et viognier).

Bien qu’issue d’une famille de vignerons de la région, Marlène Soria n’avait pas prévu de se lancer dans le vin. Mais il y a eu la crise. Fini l’immobilier, "Je suis venue ici, sans trop savoir ce que j’allais faire. Avec l’aide de mon mari, j’ai défriché les terres, gagné du terrain sur la garrigue. Je me souviens de grands moments de découragement, où il fallait tirer des chariots de cailloux. Je suis tombée souvent, j’ai pleuré, mais le lendemain, je repartais. Dans ces moments-là, je rêvais de talons aiguilles et de Champs-Élysées ! Mais quand on commence, on ne renonce pas. J’ai planté, planté encore… Dix-sept hectares. Pendant six ans, j’ai travaillé d’arrache-pied. Je n’avais pas réalisé ce que cela représentait. Il y avait évidemment une part d’inconscience. Nous n’avions pas d’eau, pas d’électricité, pas de cave. Nous nous éclairions à la bougie. Le téléphone était notre seul lien avec l’extérieur."

Première récolte en 1988… "Mon vin a été goûté par l’Américain Robert Parker, le pape des dégustateurs, connu dans le monde entier et capable de faire la réputation d’un vin. Cette rencontre a été déterminante. Il y en aura d’autres. En 1994, j’ai reçu le prix d’Homme de l’année par La Revue du Vin de France." Marlène Soria est adoubée par ses confrères.

Sa détermination et son opiniâtreté lui permettent de poursuivre l’aventure. Ses trois crus très recherchés – Clos des Cistes, Syrah Léone et Oro. Passionnée de nature, écologique dans l’âme, Marlène Soria cultive et élabore des vins en culture biologique. Son cépage fétiche ? La syrah. "J’avais goûté la syrah du Rhône, la côte-rôtie, et j’aimais beaucoup." Belle victoire, puisque sa Syrah Léone 1998 est comparée à La Mouline de Guigal, un vin mythique.

Le vin

Bouche en tension qui développe un peu plus de structure que les deux autres cuvées, avec les mêmes arômes et un supplément de fleurs du type pivoine combinées au havane. Il a besoin de temps mais c'est la cuvée qui évolue souvent le mieux. (Bettane & Desseauve, millésime 2009, noté 95/100)

Peut-être la plus aboutie des trois cuvées dans son expression de tannin. Ourlé, gourmand, racé comme il se doit mais sans aspérité. Marlène n°3 n'est pas un troisième vin mais une autre expression des terroirs de Marlène. Et en perfection formelle, il a pris une longueur d'avance sur les deux autres. (Bettane & Desseauve, millésime 2007, noté 97/100)

La presse spécialisée en parle

Cette exploitation, perdue au bout d’un chemin introuvable, est conduite en agriculture biologique par Marlène Soria. Marlène produit trois cuvées de rouge à dominante de syrah, le Clos-des-Cistes, Syrah-Léone, puis depuis le millésime 2003 Marlène-n°3 sur un nouveau terroir. Les Cistes proviennent de la partie la plus haute du domaine, installée sur des sols caillouteux très durs. Cette cuvée porte plus d’acidité que Syrah-Léone, installée sur des roches plus friables et facilement traversées par l’eau : c’est souvent la cuvée la plus sensuelle. Marlène-n°3 est certainement la mieux plantée des parcelles avec une proportion plus importante de grenache, elle est celle qui gagne le plus au vieillissement. En blanc, Oro est à base de rolle, de roussanne et de viognier, complétés par plusieurs autres cépages languedociens. S’il fallait donner un synonyme à Peyre Rose ce serait sûrement mille et une nuits tant les finales sont envoûtantes. Les derniers Oros blancs mis sur le marché ont encore gagné en précision : il s’agit pour le plus récent du millésime... 2003. L’horloge de Peyre Rose ne fonctionne décidément pas au même rythme que notre société pressée et c’est peut-être cela son secret ! (Bettane & Desseauve, producteur de haute qualité, la gloire du vignoble français, noté 4*/5)

L’œuvre de Marlène Soria est unique en Languedoc. Ses vins sont indissociables de la volonté et du charisme de leur créatrice. Mystérieux, magiques, inexplicables parfois, ils imposent une unité stylistique et une capacité à vieillir rarissimes, tout particulièrement les blancs, véritables ovnis pour la région. La cuvée Oro, à base de rolle, de roussanne et de viognier, élevée près de dix ans en cuve et en bouteille et qui puise ses origines sur les hauteurs de Saint-Pargoire depuis le début des années 1990, relève d'une production aussi restreinte que convoitée. Les rouges en revanche affichent des trames de bouche assez serrées, voire dures. Dominés par une syrah solaire issue de très faibles rendements, ils sont longuement élevés en cave afin de civiliser leurs tanins (deux ans minimum en cuve, doublés d’autant de repos en bouteille). Les vieux millésimes disponibles au domaine en font l'intérêt principal.
Les vins : le millésime 2009 mis en bouteille en février 2019 est le cœur de la dégustation. Marlène N°3 met du temps à se dévoiler avec une belle persistance poivrée. Du trio rouge, c'est le vin le plus immédiat, avec une belle évolution qui appelle quelques épices à table. Clos des Cistes trouve un équilibre juste, avec une finale encore serrée. La touche confite qu'on peut trouver dans cette cuvée n'est pas exacerbée sur ce millésime. Clos Syrah Léone prend son temps pour s'ouvrir sur une trame relevée et lardée. L'équilibre et la force appétente du vin sont remarquables. C'est la cuvée la plus équilibrée en rouge. Les blancs restent le grand atout du domaine, Oro 2002 s'ouvre généreusement dans un registre de céréales, de fruits secs et d'agrumes confits. En bouche, son caractère épicé présente du volume et du gras. En 2004, Oro est plus léger, moins intense mais tout aussi équilibré, avec des notes fumées plus soutenues. (RVF, l'excellence du vignoble français, domaine noté 3*/3)

Caractéristiques

  • note Bettane & Desseauve : 95/100
  • Contenance & Format : 75cl
  • Cépage : 65% syrah, 35% grenache
  • Terroir : Terroir coteaux caillouteux argilo calcaire
  • Vignoble : Rendements 14 à 15hl/ha
  • Viticulture : Biologique & biodynamie (non certifiée)
  • Vinification : Vendanges manuelles avec tri, égrappage partiel, cuvaison longue, remontages
  • Elevage : En cuves béon de manière quasiment systhématique, parfois un peu de foudres (30%), l'élevage est très long (plusieurs années) et les bouteilles conservées au repos en cave.
  • Millésime : 2009
  • Période de consommation : à boire entre 2019 et 2029
  • Alcool : 14,5% vol.
  • Service : 16 à 18°C, carafer 4h avant de consommer
  • Accord mets-vins : Caviar d'aubergines, écargots au beurre d'ail, côte de bœuf grillée, gigot d'agneau roti aux pruneaux et amandes, paupiettes de veau à la tomate, curry d'agneau, lapin aux girolles.