CLOS MAÏA, Terrasses du Larzac 2018

75cl Rouge Languedoc AOC Terrasses du Larzac

CLOS MAÏA, Terrasses du Larzac 2018

EXPIRE DANS 6 JOURS !

Bio-dynamie
20,34 €
19,93 €

0,40€ fidélité

CLOS MAÏA, Terrasses du Larzac 2018

EXPIRE DANS 6 JOURS !

  • Disponible à l'unité
  • Emballage sécurisé
  • Expédition 24/48h
  • Frais de port 12 €
    Gratuit à partir de 300 €
  • Cumulez des €uros fidélité
  • 5 € ou 10 € offert
    pour le premier achat
    pour 100 € ou 200 €

La note by Christian Walter

94/100

Géraldine Laval a repris en 2009 quelques parcelles de vignes d’altitude (350 à 400 mètres) dans les Terrasses du Larzac, sur le secteur de Pégairolles-de-l’Escalette. Après une solide formation et de nombreux stages chez de grands vignerons français, elle s’attache à retrouver les équilibres naturels de la vigne pour produire des vins digestes, droits et fins, d’une précision et d’une maîtrise remarquables. Le domaine est en agriculture biologique. Géraldine Laval a fait ses armes chez Jean Louis Chave, Olivier Leflaive, Olivier Julien. Toutes les décisions de Géraldine sont mûrement réfléchies et ses connaissances de la vigne, du terroir et de la viticulture se révèlent dans ces vins. Les quantités restent limitées …

Les blancs développent une aromatique complexe avec une belle tension. Les rouges sont a la fois élégants, gourmands, complexes et parfaitement équilibrés. De belles émotions, à ne pas rater, les quantités restes très limitées … Walter-Wine est heureux de partager avec vous cette très belle sélection.

CLOS MAÏA (Terrasses du Larzac)

Géraldine est une femme qui gère; elle trouve vite ses marques sur des sols argilo-calcaires sur les communes de Lauroux et Poujols et plante sur un peu plus de 6 hectares du Carignan, de la Syrah, du Terret et depuis 2014 du Chenin. La région est vraiment magnifique, et les points de vue depuis les vignes sont à couper le souffle.

Clos Maia beneficie d'une situation exceptionnelle. Perché à plus de 400 mètres d'altitude, dans les environs de Pégairolles de l'Escalette. Géraldine Laval met la main sur un terroir exceptionnel; il est majoritairement argilo-calcaire. Il reçoit plus d'eau que la moyenne du Languedoc, ce qui est un avantage avec des sols drainants, on évite le stress hydrique.

Elle décide de convertir la conduite des vignes vers l’agriculture biologique et choisi judicieusement les meilleurs parcelles du terroir afin que ses vignes s’acclimatent idéalement aux conditions du terroir, qui combine des étés chauds et secs voir arides et des automnes cléments et pluvieux. L’influence des côtes méditerranéennes prend bon soin des raisins qui peuvent compter sur la Tramontane pour chasser l’humidité. 

Le climat typiquement méditerranéen des Terrasses du Larzac joue avec la fougue et la jeunesse de notre vigneronne qui sait donner à ses vins finesse et gourmandise dans une région où le caractère et la chaleur font la loi.

Véritable terre promise où beaucoup de vignerons experts viennent vivre leur American Dream, le Languedoc voit émerger nombres de nouveaux domaines pleins d’ambition et d’avenir. Après sa croisade parmi les plus grands noms français, c’est Géraldine Laval qui rejoint la terre des Terrasses du Larzac.

Le vin

Des notes fraîches de menthe poivrée et de ciste, des tanins onctueux, encore compacts. Un vin de patience qui va tranquillement s’affiner dans le temps. (RVF, millésime 2017, noté 94/100)

Alors que le Terrasses-du-Larzac évolue joyeusement en 2016, dans un registre poudré et frais, le 2017 appuie davantage son caractère de rose et d'infusion de fruits rouges. Un vin déjà prêt, à déguster dans les cinq ans. (RVF, millésime 2017, noté 94/100)

Clos Maïa rouge possède une belle robe rouge sombre. Son nez se développe sur des notes complexes de fruits noirs (cassis, mure) et de cacao. La bouche possède une belle matière sur ce millésime 2015, avec des notes fruitées et chocolatées. On apprécie l'équilibre du vin qui en fait un superbe compagnon de tablée. (RVF, millésime 2015, noté 96/100)

La presse spécialisée en parle

Géraldine Laval a repris en 2009 quelques parcelles de vignes d’altitude (350 à 400 mètres) dans les Terrasses du Larzac, sur le secteur de Pégairolles-de-l’Escalette. Après une solide formation et de nombreux stages chez de grands vignerons français, elle s’attache à retrouver les équilibres naturels de la vigne pour produire des vins digestes, droits et fins, d’une précision et d’une maîtrise remarquables. Les parcelles sont plantées de vieux grenaches, de cinsault, de carignan, de syrah, de terret et de chenin (depuis 2014). Nous sommes tombés sous le charme de cette production singulière et cohérente, emblématique de la nouvelle vague languedocienne. Les vins : un jus soyeux et gourmand, proche du fruit pour Le Petit Clos (grenache, syrah et carignan vinifiés et élevés en béton). On monte d’un cran avec le Clos Maïa, aux notes fraîches de menthe poivrée et de ciste, aux tanins onctueux, encore compacts. Un vin de patience qui va tranquillement s’affiner dans le temps. (RVF, Star en devenir ou vigneron de qualité, noté 1*/3)

Géraldine Laval vinifie son Terrasses-du-Larzac à La Vacquerie. Œnologue de formation après un passage chez Jean-Louis Chave, elle convertit progressivement son domaine en bio. Un domaine à suivre de près. (Bettane & Desseauve)

Caractéristiques

  • note RVF : 94/100
  • Contenance & Format : 75cl
  • Cépage : 90% grenache, 10% vieux cepages (terret, aramon, oeuillade, etc…)
  • Terroir : Sols argilo-calcaires (éboullis calcaire du Larzac). Culture sans produit chimique, sans pesticide, ni insecticide. Le premier objectif est de structurer le sol et favoriser la vie afin de créer un équilibre entre le végétal et son sol.
  • Vignoble : Le domaine utilise la prophylaxie en aérant la zone fructifère et le feuillage de façon à limiter les attaques cryptogamiques et obtenir plus d’équilibre.
  • Viticulture : Biologique (certifiée)
  • Vinification : 35 hl/ha, récolte à la main en caissettes ajourées de 32 kgs, tri exigent effectué à la coupe par les vendangeurs. La vinification se fait en grappes entières et égrappées, avec les levures indigènes en cuve bêton.
  • Elevage : Soutirage après la fermentation alcoolique afin d’enclencher sa malo-lactique en foudre de 20 hL. L’élevage dure environ 1 an et demi.
  • Millésime : 2018
  • Période de consommation : à boire entre 2020 et 2027
  • Alcool : 13,0% vol.
  • Service : 15 à 16°C, passage en carafe conseillé