CLOS DU MONT OLIVET, Côtes-du-Rhône "VIEILLES VIGNES" 2016

75cl Rouge Rhône Sud AOC Côtes-du-Rhône

CLOS DU MONT OLIVET, Côtes-du-Rhône "VIEILLES VIGNES" 2016
13,90 €
CLOS DU MONT OLIVET, Côtes-du-Rhône "VIEILLES VIGNES" 2016

La note by Christian Walter

91/100

28 août 2018 ''La Cuvée du Papet'' vient de recevoir la note suprême 100/100 par Jeb Dunnuck !
CLOS DU MONT OLIVET, la famille Sabon y produit des Châteauneuf-du-Pape d'un grand classicisme taillés pour durer. A la dégustation j'étais immédiatement éblouis par ce Côtes-du-Rhône "Vieilles Vignes" doté d'une belle structure, gourmand et fruité au rapport prix/plaisir incomparable. Ensuite le Châteauneuf-du-Pape "Le Clos du Mont Olivet" déjà noté 18/20 à la RVF pour le millésime 2016. Que dire de "La Cuvée du Papet" notée 19/20 en 2015, alors que 2016 se révèle bien plus grand ! 

CLOS DU MONT OLIVET

C'est au début du XXème siècle que l’histoire de la famille Sabon et de ce lieu-dit vont être liés. Séraphin Sabon créa le "Clos du Mont-Olivet" en 1932. Le domaine passa ensuite dans les mains de Joseph, le fils aîné de Séraphin. Aujourd'hui c'est Céline, David et Thierry, les petits enfants de Joseph qui le gèrent.

Le domaine s’étend sur 20,5 hectares pour le Châteauneuf-du-Pape et 11,5 hectares de Côtes-du-Rhône. Le parcellaire en AOC Châteauneuf-du-Pape est très morcelé du lieu-dit "Palestor" au nord, en passant par "Chemin de Sorgues", "Les Marines", "Le Moulin à Vent", "Les Parrans", "Les Cabanes", "La Font du Pape", "Coste Froide", "les Blachières", "Bois Seneseau", "Montalivet", "La Crau", "Les Bousquets", "Pied de Baud" et "Bois Dauphin". Les expositions, les mésoclimats et les sols sont très variés (colluvions à quartzites, sables et grès mollassiques, argiles marines,…), se prêtant plus favorablement à un cépage ou donnant des expressions très différentes d’un même cépage. Pour les rouges, le Grenache est ici roi et domine largement l’encépagement, suivi par la Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault puis à titre de "guest star", la Counoise, le Vaccarèse, le Muscardin, le Picpoul Noir et le Terret Noir. Pour les blancs il n’y a pas vraiment de cépage dominant. Bourboulenc et Roussanne se partagent les 4/5 de l’encépagement, le Grenache Blanc, le Picpoul Blanc et le Picardan.

Le parcellaire en AOC Côtes-du-Rhône est plus resserré, comprenant des vignes sises dans les lieux-dits voisins : "La Blancherie", "Montueil", "La Levade", "Serre de Catin", ce qui n’exclut pas une hétérogénéité des sols et des mésoclimats. Grenache et Syrah se partagent la majorité de l’encépagement complétés par le Carignan, le Cinsault, le Viognier et les Clairettes roses et blanche. La culture de la vigne est raisonnée… La grande majorité des vignes est labourée, la quasi-totalité du vignoble de Châteauneuf-du-Pape est confusé, évitant ainsi l’emploi d’insecticides. La vendange se fait en caisses.

Traduire la diversité des cépages et des sols, canaliser la puissance solaire du climat méditerranéen afin d’élaborer des vins au profil certes sudiste mais sans sacrifier à l’élégance, telle est la mission du maître de chai. Ici pas de dogme. L’observation du vignoble et la climatologie orientent les décisions : ordre de ramassage des parcelles, assemblage de plusieurs parcelles et cépages dans une même cuve, éraflage ou non, léger foulage ou non,…

Les vins rouges sont travaillés par délestages et remontages sans recherche d’une extraction maximale. De nombreuses dégustations décident du travail à accomplir et de la durée de cuvaison. Jus de presse et jus de goutte sont élevés séparément en cuve béton puis assemblés au bout de quelques mois et logés en cuves, foudres et pièces, le pourcentage de chaque contenant variant suivant le millésime. Les raisins blancs sont vendangés en début de matinée, pressés à l’aide d’un pressoir pneumatique et laissés en débourbage statique une nuit. L'assemblage des différents cépages peut se faire dès la récolte, durant la phase de fermentation ou lors de la phase d'élevage. Le choix du contenant, cuve inox ou fût, et le pourcentage de chacun, est adapté au millésime. La fermentation malolactique n'est pas recherchée.

Le vin

Assemblage à forte majorité de Grenache (âge moyen 40 ans), complété par du Carignan (planté en 1972) et de la Syrah (plantée en 83), tirant sa force des deux lieux-dits dont les raisins sont issus, c’est le vin le plus "terroir" des Côtes-du-Rhône du domaine. Il doit beaucoup à la personnalité du Carignan qui lui confère une trame tannique affirmée, tempérée par le gras et les épices douces du Grenache. Bien que dominés par les fruits noirs, les arômes demeurent frais, ce qui est un signe de vendanges récoltées à parfaite maturité. Très présents, les tanins, soyeux et à petits grains, sont fins et élégants. Le vin est équilibré, gourmand et fruité.

I tasted two samples of the 2016 Côtes du Rhône Vieilles Vignes, with both showing terrific fruit and silky, elegant textures, solid complexity and plenty to love. Made mostly from Grenache planted in sandy soils, this terrific barrel sample offers full-bodied notes of strawberries, garrigue, and pepper, with a beautiful elegance and purity on the palate. Readers looking for a traditionally made, high-quality Côtes du Rhône can’t go wrong with this. (Jeb Dunnuck octobre 2017)

La presse spécialisée en parle

Ce domaine, mené par la quatrième génération de la famille Sabon, porte le nom de sa principale parcelle, un des hauts-lieux de Châteauneuf, où est élaborée la remarquable cuvée-du-papet. Le clos proprement dit bénéficie d’une belle variété de sols et de sous-sols qui lui donne sa finesse, sa tendresse mais aussi son remarquable développement aromatique au vieillissement. Le vin blanc a beaucoup progressé et fait admirer son naturel et sa pureté. Les prix restent sages malgré la rare notoriété du cru en France et à l’étranger. 2014 et 2015 tout en finesse aromatique, avec des textures d’une rare élégance, des vins parmi nos préférés dans les deux millésimes. (Bettane & Desseauve producteur de très haute qualité la gloire du vignoble français, noté 4/5)

Malgré son nom, ce domaine est très morcelé et rassemble à peu près tous les types de sols de l’appellation. Élaborés traditionnellement, les châteauneuf-du-pape rouges se montrent souvent réservés dans leur jeunesse. Ils sont construits pour se révéler dans le temps. Thierry Sabon a, depuis plusieurs millésimes, apporté finesse et raffinement à l’ensemble de la gamme, du simple côtes-du-rhône, jusqu'à la grande cuvée de châteauneuf-du-pape. Nous suivons les progrès de ce domaine depuis de longues années. Les vins, à dix ans, s’expriment avec grâce. À vingt ans, ils franchissent un nouveau cap, et livrent leur véritable potentiel : on apprécie alors pleinement leurs arômes de truffe, de sous-bois, mais aussi de fruit comme infusé dans le temps. Ce domaine conserve en cave des vins qui, aujourd'hui âgés de cinquante ans et plus, présentent une complexité extraordinaire, à l’image des 1957 ou 1955. Le châteauneuf-du-pape blanc est fougueux et distingué. Dans les bons millésimes, la propriété propose la cuvée du papet, dense et profonde, taillée pour la garde et qui atteint souvent un niveau exceptionnel. Tous les vins affichent un grand potentiel de garde. (RVF domaine qui représente l'excellence du vignoble français, noté 3/3)

Caractéristiques

  • note Jeb Dunnuck : 89-92/100
  • Contenance & Format : 75cl
  • Cépage : 80% grenache, 10% syrah, 10% carignan
  • Terroir : Les raisins proviennent de parcelles de "Montueil" et "La Levade", constitués de sols argilo-sableux mêlés de graves et plantés de vieux ceps dont les plus anciens datent de 1950, ce qui confère au vin puissance et gras.
  • Viticulture : Agriculture raisonnée (lutte raisonnée)
  • Vinification : Les cuves sont remplies par gravité avec un éraflage partiel. Le travail des vins se fait sans chercher une extraction maximale mais privilégie davantage l'élégance et la fraîcheur.
  • Elevage : Les jus de goutte et de presse sont élévés séparément, principalement en cuves béton où ils réalisent leur fermentation malolactique. Après assemblage l'élevage se poursuit en cuves, foudres et fûts.
  • Millésime : 2016
  • Période de consommation : à boire entre 2018 et 2023
  • Alcool : 14,5% vol.
  • Service : 15 à 16°C